Télé du Québec

Télé du Québec (TQc), votre site Web de nouvelles télé, s’associe à TVQC, un site entièrement québécois ayant le même objectif que celui de TQc. En effet, TVQC se veut être un site de nouvelles ayant comme principal but d’informer les gens sur la télévision d’ici et d’ailleurs.

Télé du Québec a été fièrement votre référence télévisuelle pendant près de deux ans, en vous offrant même parfois des nouvelles exclusives, et toujours en gardant en tête de vouloir informer le mieux possible les internautes comme il se doit.

La télévision québécoise, chez nous, est une passion, un passe-temps et une part de notre identité. La faire rayonner ici comme ailleurs, c’est le principal but de Télé du Québec et de TVQC. Seulement sur Twitter, 88 % des lecteurs de TQc provenaient du Canada, alors que 6 % des gens étaient des États-Unis et 6 % d’ailleurs dans le monde.

Les prochains articles qui devraient habituellement être publiés sur Télé du Québec le seront à présent sur TVQC. Ce site ne sera donc plus mis à jour. Cependant, les commentaires seront toujours publiés sur les articles existants.

Pour vous rendre sur le nouveau site, tapez http://www.tvqc.com ou cliquez ici!

Avec satisfaction de son travail accompli antérieurement, Télé du Québec ferme officiellement ses portes et renaît de ses cendres sur TVQC. Merci à tous ceux qui nous ont encouragés, suivis et lus depuis tout ce temps!

P.S. Vous pouvez continuer de nous suivre sur notre Twitter officiel : www.twitter.com/teleduquebec

TVQC - logo

Frères Rémillard

La nouvelle chaîne de télévision, V, a retiré sa commandite au journal Voir suite à la publication d’une chronique de Steve Proulx dans l’hebdomadaire. Ce dernier critiquait sévèrement le choix des frères Rémillard de transformer TQS, une chaîne généraliste, en une chaîne spécialisée de divertissement.

V commanditait une chronique de suggestions de DVD, de CD et de livres dans l’édition papier et Web de Voir, rédigée à l’interne. Ces chroniques portaient alors le sceau « V approuve ». Jusqu’à aujourd’hui, seules trois de ces publicités ont été publiées et une dernière le sera jeudi, selon ce que rapporte Richard Therrien dans l’édition d’aujourd’hui du quotidien Le Soleil.

La chronique « fatale », publiée le 27 août 2009, s’intitulait Un peu plus bas et s’en prenait surtout au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) d’avoir autorisé les frères Rémillard à procéder à un tel changement de vocation.

« Dès le 31 août, le paysage télévisuel québécois s’enrichira d’une nouvelle chaîne qui intègre la violence dans sa stratégie d’affaires. J’ai un autre mot pour ça. Il commence par « m » et finit par « inable » », écrivait Steve Proulx dans sa chronique papier, ainsi que sur son blogue.

David Crête, le porte-parole de V, assure toutefois que ce n’est pas le facteur principal ayant mené à la résiliation du contrat publicitaire, bien qu’il [le chroniqueur] « adoptait un ton méprisant et de mauvaise foi ». En fait, le porte-parole affirme que cette chronique était plutôt la goutte qui a fait déborder le vase. Il semblerait que V songeait déjà à résilier son contrat avant même la publication de cette chronique, voulant réviser leur stratégie publicitaire afin d’être plus efficaces.

Du côté de Voir, le président-éditeur dit n’être jamais intervenu auprès de ses chroniqueurs et n’a pas l’intention de changer sa façon de travailler pour des raisons de commandites.

Chez V, on rassure qu’on ne tient pas à procéder à toute forme de chantage avec les médias, malgré ce que peut laisser croire cet événement.

« Nous avons des partenariats avec des radios qui ne disent pas toujours des choses gentilles sur nous. Ce n’est pas dans notre intention de jouer à la chasse aux sorcières. », dit David Crête, qui affirme que V sait prendre les critiques.

L'herbe est plus verte

L’équipe de production de l’émission L’herbe est plus verte, qui sera diffusée l’été prochain sur VRAK.TV, est à la recherche d’adolescents et de familles pour les besoins de tournage.

L’herbe est plus verte, produite par la boîte PRAM, se veut une émission docu-réalité du style On a échangé nos mères (Trading Spouses), mais en version jeunesse. Le concept veut qu’un adolescent parte vivre, le temps d’une fin de semaine, chez une autre famille complètement différente de la sienne. Ainsi, il pourra découvrir une autre réalité qu’il ne connaît pas et constater si c’est vraiment mieux ailleurs que chez soi, bref que « l’herbe est plus verte » ailleurs.

« Un jeune issu d’une famille très permissive, où la discipline et les contraintes de sortie sont quasi inexistantes, se retrouve plongé dans un univers familial rigide et très strict. Un enfant unique doit habiter dans une famille de six enfants, partager sa chambre, l’ordinateur et la salle de bain avec les autres. Un ado sportif débarque dans une famille d’intellos pour qui le mot « sport » se résume aux échecs! », donne comme exemples Astral Media dans son communiqué.

La production est donc à la recherche de jeunes âgés de 13 à 17 ans afin de vivre cette expérience et de changer de famille pour quelques jours. Les adolescents intéressés à s’inscrire peuvent le faire dès maintenant en se rendant sur le site Web de VRAK.TV et en y complétant le formulaire prévu à cet effet. L’équipe est également à la recherche de familles étant désireuses de partager leur intimité avec un jeune pour une fin de semaine et ainsi lui faire découvrir la dynamique de la famille. Les familles intéressées peuvent également s’inscrire sur le site de VRAK.TV. Prendre note que les tournages s’échelonnent sur 2 ½ jours (le vendredi soir après l’école, puis la fin de semaine).

Extrait de Wipeout

La nouvelle chaîne de télévision québécoise V a recueilli de bonnes cotes d’écoute pour ses premiers pas.

En effet, selon les résultats de BBM, la première émission du jeu télévisé La guerre des clans a su intéresser 329 000 téléspectateurs. Ensuite, la version québécoise de Wipeout a quant à elle été suivie par 557 000 personnes. Du côté de Radio-Canada, lundi à la même heure, le Téléjournal n’a recueilli que 238 000 de cotes d’écoute, alors que le réseau TVA a conservé ses 1 055 000 adeptes du bulletin de nouvelles TVA 18 heures et ses 933 000 téléspectateurs de Sucré salé.

Tout le long de la soirée, V a maintenu une bonne audience avec la version américaine du Mur (452 000 téléspectateurs), les séries états-uniennes CSI : New York (475 000 téléspectateurs) et Le mentaliste (364 000 téléspectateurs), la reprise de la version québécoise de Wipeout (181 000 téléspectateurs) et la nouvelle émission sportive de Jean Pagé et de Jean Perron L’attaque à 5 (115 000 téléspectateurs).

Bye Bye 2008 (en vedette)

Neuf mois après la diffusion de la revue de fin d’année, le Bye Bye 2008 continue à faire couler de l’encre. Cette fois-ci, c’est le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) qui jette de l’huile sur le feu en rendant sa décision : Radio-Canada a violé le Règlement sur la télédiffusion et la Loi sur la radiodiffusion en télédiffusant le Bye Bye concocté par Véronique Cloutier et Louis Morissette.

Selon le jugement rendu par le CRTC, « Radio-Canada a enfreint le Code sur la représentation équitable de l’Association canadienne des radiodiffuseurs, qui régit la représentation des minorités visible et manqué à la norme de haute qualité prévue dans la Loi sur la radiodiffusion car elle a eu lieu sans mises en garde à l’auditoire ».

Depuis sa diffusion le 31 décembre 2008, le CRTC a reçu plus de 250 plaintes concernant le Bye Bye, jugé raciste et de mauvais goût par certains, alors que jugé de succès par d’autres.

« Espérons que Radio-Canada n’en conclura pas qu’elle ne doit plus diffuser de revue humoristique de l’année. Ce serait une erreur, et ce serait surtout donner raison aux bien-pensants qui souhaitent une société d’État frileuse et pisse-vinaigre. », écrit le chroniqueur Richard Therrien sur son blogue.

Le Bye Bye 2008 est en lice pour le Prix du public au Gala des Prix Gémeaux de 2009.

Gildor Roy à la radio de Radio-Canada

Gildor Roy, qui interprétait Germain dans la défunte série québécoise Km/h, chérie le projet d’adapter la série en film pour le grand écran. Il aurait déjà rédigé un scénario, selon ce que rapporte Le Soleil. Ce scénario mettrait en scène Denis (joué par Michel Barrette), ancien coureur automobile, qui retrouverait tous ses anciens rivaux afin de les affronter au Grand Prix d’Alma.

Présentement, Gildor Roy est en discussion avec le producteur de la série, André Dubois. Roy aimerait d’ailleurs être réalisateur du film, se vantant à l’effet que ce serait son premier.

V

La chaîne de télévision québécoise V, qui entrera en ondes dès le 31 août 2009, a dévoilé les identités vidéo qu’elle allait utilisées sur ses ondes. Les identités sont de courtes vidéos promouvant la chaîne sur ses propres ondes, un peu comme on le fait sur les radios. Ci-bas, visionnez la « bande-annonce » du lancement de V, ainsi que ses identités visuelles. La nouvelle chaîne a sans aucun doute misée sur l’esthétisme et l’infographie, faisant ainsi oublier les allures pauvres de basse gamme qu’utilisait TQS. Il s’agit donc d’une vraie renaissance, les deux chaînes étant complètement distinctes. Nul ne s’attendait à un tel virage de la part de TQS. Avec sa nouvelle image et son identité, V a maintenant l’étoffe pour concurrencer ses plus proches rivales.

Pré-lancement

Cette vidéo a comme objectif de promouvoir le lancement de la chaîne V. Elle est d’ailleurs la première vidéo de TQS à arborer entièrement les couleurs et l’appellation de V.

Identités visuelles

Le matin

Le matin, les gens pourront apercevoir cette identité à travers les pauses publicitaires. Rappelons que les matins de la semaine seront égayés par le retour de Gildor Roy et de son équipe à l’émission matinale Le show du matin.

Le jour

Le jour, V optera pour une identité un peu plus dynamique que celle de l’avant-midi.

Les heures de grande écoute

C’est toutefois lors des heures de grande écoute que V sort son identité endiablée afin de démontrer son image dynamique et jeune qu’elle se dote.

Les fins de soirée

Les soirs, V se veut tout aussi dynamique, alors que de gros canons seront également diffusés. Les photographes ont bien leur place compte tenu que de nombreuses séries télévisées sont attendues les soirs sur V.

Cinéma

V fait également la promotion de V Cinéma avec cette identité vidéo plus que réussie, toujours axée sur l’infographie et la modernité. Cette identité devrait être utilisée lors de la présentation de films sur V.

V, la télé qui souhaite vous divertir, fera son entrée dans le paysage télévisuel québécois dès le 31 août 2009. Vous pouvez dès lors consulter le site de la nouvelle chaîne au www.vtele.ca. Le site de TQS est toujours en ligne pour le moment.

À lire

Les frères Scott - Nouveaux épisodes dès le 3 novembre - VRAK.TV

VJ recherché, du mardi au vendredi 20h à MusiquePlus

Télé du Québec sur Twitter

Nouvelles concernant…

RSS Films à venir

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.