Télé du Québec

Archive for février 2009

Kreesha Turner sur le plateau de Star Académie

Kreesha Turner sur le plateau de Star Académie

La chanteuse canadienne Kreesha Turner a affirmé, lors d’une entrevue accordée à l’occasion de son passage à Star Académie, qu’elle aimerait bien chanter, un bon jour, en français. L’artiste confie qu’elle aime apprendre de nouvelles langues. D’ailleurs, elle dit avoir chanté une chanson en espagnol et compte bien recommencer, mais cette fois-ci en français. Elle précise également que c’est important pour un artiste qui est actif sur la scène internationale de maîtriser plusieurs langues.

René Angélil - Directeur de l'AcadémieL’émission québécoise Star Académie fait des jaloux en France. Alors que la version française Star Academy connaît des déboires là-bas, la version québécoise, quant à elle, bat son plein et revient en force pour une autre année. Le gala d’ouverture, diffusé la fin de semaine dernière (8 février 2009), a été suivi par 2,306,000 téléspectateurs sur les ondes de TVA.

Star Académie a réussi à attirer nul autre que le célèbre René Angélil à titre de directeur de l’Académie. Et comme si ce n’était pas assez, Cali, chanteur français de 40 ans quasi inconnu au Québec, a autorisé Star Académie à utiliser son succès 1000 coeurs debout pour en faire l’hymne de la saison 2009. Cali a refusé à plusieurs reprises de participer à la Star Academy française. De plus, il a vendu les droits de sa chanson pour en faire le générique de la quotidienne québécoise. Pour terminer le gala d’ouverture, Cali a chanté sur la scène le nouvel hymne avec les 14 Académiciens et Académiciennes retenu(e)s. L’émission française humoristique Le petit journal — qui est un peu l’Infoman en France — s’est moquée de lui en plus de se moquer de la version québécoise de Star Académie en diffusant des extraits, dont le coup de fil de René Angélil sous le thème du parrain (voir l’extrait de cette émission).

Cali se défend des mauvaises critiques provenant de la France en affirmant au magazine québécois 7 jours :

« Ici, la démarche qui m’a plu est que je suis pratiquement inconnu au Québec et qu’on a choisi ma chanson uniquement pour des critères artistiques. Cela m’a énormément touché. »

Mardi, le 10 février 2009, il ajoutait lors d’une entrevue accordée au Journal de Montréal :

« Je trouve qu’ils le font pour les mauvaises raisons. Le système [en France] ne me plaît pas trop; ils invitent des tas de chanteurs connus pour faire gonfler l’audimat et ils les mettent là sur scène sans les faire interagir avec les jeunes, alors qu’au Québec, ils se foutent de savoir si je suis connu ou pas; ils trouvent la chanson bonne et ils la prennent. »

Gala d’ouverture

* Cliquez sur les photos pour les afficher en gros et pour voir la description.

Photos : Productions J

Liens externes

Titre d'ouverture de Wipeout

Titre d'ouverture de Wipeout

TQS a acheté un bon nombre de séries télévisées américaines pour les diffuser sur ses ondes. Cependant, la plupart des titres de ces séries ne sont pas traduits, conservant alors leur titre original. C’est d’ailleurs le cas de : Wipeout, Pushing Daisies, Dirty Sexy Money, Lipstick Jungle, et Californication. Malgré tout, ce que fait TQS est tout ce qu’il y a de plus légal; la chaîne québécoise ne contrevient à aucune loi. Cette « mode », qui est d’ailleurs le choix du diffuseur, est apparue depuis déjà quelques mois sur TQS.

« On traduit les titres lorsque la traduction de l’émission est faite au Québec », affirme Robert Montour, vice-président au contenu et à la création de TQS.

Il nous donne à titre d’exemple Moment of Truth (au Québec : Vérité-choc) et Hole in the Wall, dont la mise en onde est prévue d’ici un mois. Une autre raison évoquée par Robert Montour est le manque de temps.

« À la vitesse où on a commandé nos émissions américaines, nous n’avons pas eu le temps de faire le travail d’infographie pour changer les titres à l’écran. Il aurait fallu refaire l’habillage complet des émissions et nous n’avons tout simplement pas le temps. »

L’Office québécois de la langue française

Questionné à ce sujet par le Journal de Montréal, l’Office québécois de la langue française (OQLF) affirme n’avoir aucun pouvoir sur la décision que prend TQS.

« Comme ce sont des produits culturels, la Charte [de la langue française] ne s’applique pas, commente Martin Bergeron, porte-parole de l’organisme. Si on regarde ça d’un point de vue légal, ça respecte la loi. »

Sur les autres réseaux

Si on se transporte vers d’autres réseaux québécois populaires, on s’aperçoit que la réalité est différente. Contrairement à TQS, la majorité des autres réseaux préfère traduire les titres des séries étrangères en français. C’est d’ailleurs le cas à TVA, où les titres des séries comme Prison Break (au Québec : La grande évasion) et Heroes (au Québec : Les héros) sont traduits en français. Les diffuseurs européens, quant à eux, ont conservé les titres d’origine des deux séries citées précédemment.

« On a aussi donné des titres français à d’autres émissions comme Dommages et intérêts (Damages) et La fièvre de la danse (So You Think You Can Dance) », énumère la porte-parole de TVA, Nicole Tardif.

« Pour nous, il n’y a aucun compromis : tous nos titres sont traduits en français. Parce qu’on vit au Québec, par respect pour la langue française, et par respect pour nos téléspectateurs. C’est le cas des titres de séries, mais aussi des titres de films », se permet-t-elle d’ajouter.

En ce qui concerne Radio-Canada, on y traduit également les titres des séries étrangères. C’est notamment le cas de Ugly Betty (qui est devenu Chère Betty), Lost (qui est devenu Perdus) et Desperate Housewives (qui est devenu Beautés désespérées). Une fois de plus, la France a conservé les titres anglophones de ces séries, à l’exception de Lost qui est devenu Lost, les disparus sur les écrans français.

Si on se transporte vers la chaîne destinée aux jeunes, VRAK.TV, l’effort est aussi présent. La série américaine fort populaire That ’70s Show s’appelle 70 (prononcé en français). La série canadienne Falcon Beach, qui sera diffusée à compter du vendredi, 13 février 2009, s’intitulera Amitiés d’une saison. La plupart des autres séries étrangères ont également héritées d’un titre français.

Galerie d’images

Articles reliés

Liens externes


Les frères Scott - Nouveaux épisodes dès le 3 novembre - VRAK.TV

VJ recherché, du mardi au vendredi 20h à MusiquePlus

Télé du Québec sur Twitter

Nouvelles concernant…

RSS Films à venir

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.